Vous êtes ici : Accueil du site > Festival 2015
Lamballe, Lamballe, deux jours d’arrêt

Lamballe, Lamballe, deux jours d’arrêt (Hervé Sard)

La littérature et la littérature noire, en particulier a quelque chose à nous dire sur le monde tel qu’il est, qu’il se vit, tel aussi qu’il ne va pas…

Maintenir le salon du noir à Lamballe aurait permis ce moment de parole et d’échanges. Rien d’autre que des mots face à la barbarie : les mots de compassion pour les familles des victimes, les textes de nos invités, les questions des lecteurs, les lectures partagées …

Noir sur la ville, c’est un an de travail. Mais Noir sur la ville ne se réduit pas au salon qui en est son feu d’artifice, grâce à la présence d’une quarantaine d’auteur(e)s qui viennent de partout en France et cette année d’Angleterre, Pologne et Roumanie.

Depuis début septembre, les bénévoles de l’association ont :

  • rencontré des lecteurs ou futurs lecteurs à la gare, dans des TER ;
  • rencontré des lecteurs dans de nombreuses bibliothèques ;
  • décoré les vitrines de Lamballe aux couleurs du festival ;
  • proposé de nombreuses rencontres en établissements scolaires, à la maison d’arrêt ;
  • coorganisé la soirée courts métrages du Prix polar SNCF 2016 ;
  • coordonné, avec l’équipe de la Noiraude, la publication de notre recueil de nouvelles : « Dur(e)s à cuire » ;
  • organisé une magnifique soirée cinéma avec carte blanche à Dominique Manotti ;
  • proposé des lectures noires au Musée Mathurin Meheut ;
  • animé une rencontre autour du personnage de Léo Tanguy à la librairie la Çédille.

Tout cela s’est fait grâce à une multitude de partenaires que nous tenons à remercier chaleureusement :

  • Nos trois libraires partenaires : la Çédille (Lamballe), le Grenier (Dinan), La Nouvelle Librairie (St Brieuc) ;
  • La Noiraude et l’équipe de Pordic ;
  • La SNCF, le prix polar SNCF, l’équipe de la gare de Lamballe, le personnel des TER que nous avons visités ;
  • Les bibliothèques de Erquy, Pléneuf Val André, Plancoët, Landéhen, Ploufragan, Trégueux, St Brieuc, Plérin et bien sûr de Lamballe dont les deux événements (rencontre avec John Harvey et lectures du samedi matin) ont pu se tenir ;
  • Les vitrines de Lamballe ;
  • La Pâtisserie Le Mercier ;
  • Tous les établissements scolaires, la maison d’Arrêt qui ont accueilli des auteurs ;
  • Les éditions Terre de Brume ;
  • Le cinéma le Penthièvre ;
  • Le club photo de la MJC.

Merci aux institutions qui nous soutiennent pour la plupart depuis le début :

  • Lamballe communauté, le conseil départemental des Côtes d’Armor, le conseil régional de Bretagne, la DRAC, la SOFIA ;
  • Merci aux services techniques de la ville pour leur disponibilité ;
  • Merci à l’hôtel Kyriad et à notre traiteur pour leur compréhension ;
  • Merci à la presse qui soutient notre événement ;
  • Merci à tous nos amis du polar présents ce week-end : 813, les Fondus au noir, la Noir’rôde…

Merci surtout aux auteurs

Béatrice Nicodème, Benoît Séverac, Bruno Ségalotti, Claude Mesplède, Denis Flageul, Dominique Manotti, Elsa Marpeau, Franck Bouysse, Georges Arion, Gérard Alle, Gianni Pirozzi, Hervé Jubert, Hervé Le Corre, Hervé Sard, Jacques Olivier Bosco, Jean-Bernard Pouy, Jean-Christophe Tixier, Jérémie Le Corvaisier, John Harvey, Karine Giebel, Laurence Biberfeld, Marc Villard , Marie Vindy, Marcus Malte, Marin Ledun, Olivier Thomas, Pascal Dessaint, Patrick Bard, Philippe Georget, Sandra Martineau, Sandrine Collette, Sébastien Gendron, Sophie Hénaff , Stéphanie Benson, Sylvie Deshors, Thomas Bronnec, Vincent Gravé, Zygmunt Miłoszewski, Olivier Truc

Et avec une pensée pour Patricia Portmann et Xavier Rugiens, nos deux lauréats du concours, venus de Paris et Tours, et qui se faisaient une joie de participer à leur première séance de signature pour le recueil "Dur(e)s à cuire".

En 2016, ce sera la 20e…


Nous souhaitons la fêter avec vous (lecteurs, partenaires..), avec nos auteurs …

« En 2016, 2017, and so on, nous en reparlerons, nous serons forts, ensemble, parce que ce festival n’est pas qu’un festival. C’est un lieu, un moment, où les cœurs se retrouvent et nous nous retrouverons. » (Stéphanie Benson)

  19 novembre 2015, rédigé par : Jean-Philippe Guihard. Môts clefs : []